Phone: 06 75 79 05 31 E-mail: clair@lexemetraductions.com

Expediting… on accélère mais on n’expédie pas le travail !

by Clair

12 01, 2014 | Posted in Une traductrice au travail | 0 comments

Quelques jours de retard avec ce ‘billet de vendredi’ qui n’arrive que le lundi … les projets de traduction m’ont bien occupé ces derniers jours … mais c’est plutôt une bonne chose! Il y a aussi eu cette belle journée à Paris pour le lancement du livre d’un collègue traducteur, mais ça, j’en parlerai dans un autre post ! Revenons d’abord sur la semaine passée …

 

bullet1Les projets de la semaine

Ce fut donc une semaine bien chargée où il a fallu gérer plusieurs délais, plusieurs projets, tous dans des domaines assez divers … mais c’est un des attraits de ce beau métier de traducteur – la variété !

A côté du grand rapport à propos d’un projet de développement hydroélectrique en Afrique de l’Ouest (j’en ai parlé la semaine dernière),  cette semaine j’ai également eu à traduire plusieurs dossiers moins volumineux mais chacun avec ses particularités.

Il y a eu d’abord un glossaire du langage des fusions/acquisitions, puis des descriptions de postes dans l’industrie cosmétique, un sondage consommateur dans le tourisme, une analyse du fonction ‘Approvisionnement’ dans le secteur de l’énergie, et du contenu web pour un industriel, de nouveau dans le domaine (vaste !) de l’énergie.

Une semaine de travail divers et enrichissant, mais une semaine où il a fallu accélérer un peu le rythme !

 

bullet1Le mot de la semaine

Expediting … mais qu’est-ce que c’est, l’expediting ?

Expediting est un terme anglais, repris tel quel par mon client dans sa documentation en langue française, et mes recherches ont montré que beaucoup d’entreprises françaises ont en effet adopté le mot anglais pour décrire cette fonction !

Expediting, c’est donc un nouveau métier de la grande fonction Achats, apparu au cours de la dernière décennie, particulièrement appliqué dans les grands projets industriels. La fonction se situe en aval de la commande (après la sourcing, la négociation, l’ordre d’achat …), pour assurer le suivi de la commande, dès la signature jusqu’à la livraison et parfois jusqu’à l’installation des équipements. Par le passé, les acheteurs suivaient eux-même l’exécution de la commande, mais aujourd’hui, en conséquence de l’augmentation de la taille (et donc des risques) des projets industriels, c’est souvent les ‘expeditors’ qui assument cette fonction.

Le rôle de l’expeditor est donc d’assurer la livraison des biens d’une qualité satisfaisante, en temps voulu. Il doit remonter et alerter sur l’ensemble des faits ayant des conséquences, autant commerciales que techniques, sur l’exécution de la commande. C’est lui donc qui organise la réunion de lancement (the kick-off meeting) avant d’assurer le suivi de bout en bout de l’exécution du projet.

 

C’est un métier qui devient vital dans un monde où les délais sont de plus en plus serrés, où les projets prennent de l’envergure et où les retards ou les problèmes de qualité coûtent extrêmement cher. L’expeditor est en quelque sorte un maillon clé dans un contexte où tout s’accélère !

 23112014-DSC_9235veg

bullet1L’image de la semaine

Reflection … petit instant capturé au bord de l’étang de la Herse, près de Bellême. Car dans un monde où tout doit aller plus vite, il est parfois vital de se poser, réfléchir et laisser filer un peu le temps …

Tags: , ,

Leave a Comment



Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>